Histoire des savoir-faire

Musique

Si Jean-Baptiste Lully, inventeur de l’opéra, domine l’Europe musicale sous Louis XIV, il faut attendre les romantiques Berlioz, Gounod ou Saint-Saëns pour retrouver une influence.

Musique Henri Selmer
© Henri SELMER Paris, L.Guilpain

La primauté du religieux

Née au Moyen Âge, la musique française connaît un essor avec le chant religieux dit de procession sous l’égide des compositeurs exerçant à Notre-Dame. À la même époque, les troubadours et les trouvères, poètes musiciens, assurent le spectacle dans les cours avec leurs chansons profanes. Dans les différentes régions de France, la musique traditionnelle ou folklorique, transmise oralement par des musiciens ambulants, se développe à l’instar des patois, loin des villes et des classes aisées.

L’opéra

Puis la Renaissance voit se développer la polyphonie et le chant. Au tournant du XVIe siècle, qui donne naissance à l’imprimerie musicale, c’est le début de la musique baroque. De nouveaux genres musicaux apparaissent comme l’air de cour, le ballet de cour et la suite de danses. La musique instrumentale se développe et Jean-Baptiste Lully, qui domine la vie musicale à la cour du roi Soleil, invente l’opéra dans les années 1670. Son orchestre devient le premier d’Europe et ses œuvres auront une immense influence dans l’histoire de la musique occidentale.

Poètes-compositeurs

Le XIXe siècle est placé sous le signe de la musique romantique avec une prédominance des symphonies. L’acmé est marquée par des œuvres d’Hector Berlioz, le Faust de Gounod ou encore Carmen de Georges Bizet qui révolutionne l’opéra. Camille Saint-Saëns s’affirme comme le premier compositeur français de poèmes symphoniques et Offenbach comme le père de l’opérette.

Nouvelle harmonie

Au début du XXe siècle, Ravel, Debussy et Satie innovent sur le plan harmonique et instrumental avec un nouveau système, le dodécaphonisme. C’est le début de la musique moderne, dont les plus grands représentants français sont Maurice RavelClaude Debussy, puis Pierre Boulez et Olivier Messiaen.

Aujourd’hui, sous l’influence des musiques du monde, le répertoire français est incroyablement riche avec variété, pop, techno, hip-hop, rap, rock ou encore French touch inspirée par la house music. Comme au cinéma, il existe cependant une exception française parfaitement illustrée avec les chansons qui font la part belle au texte.