Les formations aux savoir-faire
du luxe

Partout en France, les métiers du luxe recrutent des jeunes et des personnes en reconversion : céramiste, lapidaire, maquettiste, orfèvre, prototypiste, coloriste, designer, chimiste, vitrailliste, sérigraphe, œnologue… Les formations pour apprendre ces métiers sont souvent méconnues ou difficiles à identifier : certificat d’aptitude professionnelle (CAP), brevet des métiers d’art (BMA), formation continue… Vous trouverez ci-dessous les plus beaux métiers du luxe et les formations existantes pour y faire carrière.

Choisir

Les métiers de l’orfèvrerie

Un travail d’orfèvre… L’expression illustre à elle seule l’excellence d’un métier qui requiert de multiples qualités : un geste sûr et précis, la maîtrise de techniques ancestrales et une vraie sensibilité artistique. Spécialisé dans le travail de l’or, de l’argent massif ou de l’étain, l’orfèvre réalise des pièces pour la décoration intérieure (couverts, timbales, coupes, candélabres…) ou encore des objets de culte. Si le secteur a souffert durant les vingt dernières années, il retrouve désormais ses couleurs grâce à l’export, notamment vers les pays qui ont conservé une forte tradition des arts de la table et plébiscitent l’excellence du Made in France. Les passionnés peuvent donc se lancer dans l’aventure avec la certitude de trouver un emploi dès la fin de leur formation. Certains travailleront comme artisan d’art indépendant. D’autres rejoindront les grandes manufactures d’orfèvrerie françaises – souvent adossées à des maisons de luxe – où ils encadreront une équipe d’artisans spécialisés dans chacune des étapes qui président à la fabrication d’un objet -assemblage, soudure, ciselure, gravure. D’autres encore s’orienteront vers la restauration de pièces anciennes, en lien avec les services des monuments historiques. Dans tous les cas, ils devront acquérir les savoir-faire de cet art millénaire en s’ouvrant aux nouveaux procédés de création et restauration – logiciels de conception en 3D, machines de fabrication numérique. Autant d’innovations qui participent au renouveau de l’orfèvrerie, et à son ancrage dans le monde contemporain.

Les métiers qui recrutent

Orfèvre : en collaboration avec un designer, fabrique des objets en or ou en argent, destinés aux arts de la table et à la décoration intérieure.

Monteur / monteuse en orfèvrerie : réalise une pièce à la main ou à l’aide de machines en procédant aux différentes étapes : assemblage, sertissage…

Planeuse / planeur : découpe les plaques de métal aux dimensions de l’objet à réaliser, puis lui donne sa forme à l’aide d’un maillet en bois.

Repousseur / repousseuse : à partir d’une fine plaque de métal, réalise par repoussage les formes les plus diversifiées.

Dinandière / dinandier : réalise des travaux de martelage sur les matériaux tendres et les tôles minces. Son rôle s’apparente à celui du ciseleur ou du monteur sur bronze.

Ciseleur / ciseleuse : crée des volumes par déformation du métal, sous l’action de ciselets, et redonne à l’ornementation une précision atténuée par la précédente étape de fonderie.

Polisseuse / polisseur : donne aux objets leur aspect mat, satiné ou brillant en appliquant des techniques d’abrasion, de brossage et de polissage.

Prototypiste : suit le cahier des charges établi pour réaliser les premiers prototypes qui serviront de test avant la production ; travaille avec l’orfèvre à la résolution d’éventuels problèmes techniques, proposant ajustements et nouveaux essais.

Opérateur / opératrice sur presse : cet artisan donne leur forme aux couverts en les passant dans une presse qu’il contrôle, règle et entretient.

Laqueuse / laqueur : recouvre certaines pièces de laque selon un savoir-faire très précis (ponçage, polissage) et l’associe le plus souvent à d’autres matières : feuilles d’or ou d’argent.

Et les formations qui leur donnent accès

CAP orfèvre, option monteur.

CAP orfèvre, option tourneur repousseur.

CAP orfèvre, option polisseur aviveur.

CAP orfèvre, option planeur.

BMA orfèvrerie, accessible après un CAP.

FMA formation métiers d’art, métal de l’Ecole Boulle.

DN MADE, diplôme des métiers d’art et du design.

DN MADE option objet ou matériaux.

DMA en bijouterie, option orfèvrerie.

Formation professionnelle continue et reconversion

Certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation continue. Des formations non diplômantes, d’une durée variable, permettent de se perfectionner dans les techniques de fonte, de ciselure ou de gravure ornementale.

Choisir