Couvert argent Ercuis

Christofle

Fondée en 1830 par Charles Christofle, issu d’une famille d’industriels spécialisés dans le travail du métal précieux, l’entreprise est connue mondialement pour ses arts de la table.

Charles Christofle n’a que 25 ans lorsqu’il fonde la société qui porte son nom, en 1830. D’abord bijoutier, il devient orfèvre lorsqu’il achète, en 1842, les brevets d’argenture et de dorure par électrolyse. Rapidement, il compte parmi ses clients le roi Louis-Philippe 1er, qui lui commande un service complet pour le château d’Eu, en Normandie. En 1855, à l’Exposition universelle de Paris, la maison expose des pièces réalisées pour Napoléon III. Cela lui vaut la reconnaissance technique et artistique. Par la suite, Christofle est systématiquement primé aux Expositions universelles jusqu’en 1937.

En 1935, Christofle équipe le prestigieux paquebot Normandie, l’un des premiers palaces flottants, prenant la route de l’Amérique depuis le port du Havre. Cette commande de plus de 40 000 pièces d’orfèvrerie fonde la notoriété de la maison. 

Mêlant avec la même expertise les gestes d’antan à des savoir-faire modernes, Christofle continue de s’ancrer dans son époque à travers des collaborations avec les plus grands artistes et designers. 

Christofle appartient aujourd’hui au Groupe Chalhoub et est une des maisons fondatrices du Comité Colbert en 1954.

Ercuis

L’icône

Christofle a le souci de capter l’air du temps et de bousculer les codes traditionnels de l’art de la table, à l’instar de sa nouvelle icône, le Mood, un œuf d’argent monumental et convivial. Posé au centre de la table, il renferme des couverts à piocher selon ses envies.

Adresse Christofle

L’adresse

Si la première manufacture Christofle est installée au cœur de Paris dans le quartier des orfèvres, la maison occupe aujourd’hui un site moderne à Yainville, près de Rouen, où ses artisans travaillent encore à la main selon des techniques traditionnelles. Chaque pièce passe entre les mains du tourneur, repousseur, planeur, pour être ensuite ciselée ou gravée par des maîtres-artisans dont certains sont Meilleurs ouvriers de France.